Accueil du site > Côté personnel... > L’or de Khadafi

L’or de Khadafi

vendredi 14 avril 2006, par marc

Avions nous vu ce jour là ce que nous n’aurions jamais dû voir ???

Pour ce voyage de retour vers Sofia depuis Lyon nous transitions par Zurich. Le vol Lyon Zurich était un saut de puce au dessus des Alpes, un très beau vol au dessus des sommets enneigés. Nous aimions passer par la Suisse, privilégiant la compagnie nationale suisse... Air France nous ayant gâché tant de vacances avec ses grèves à répétition... Pourtant cette fois là, nous devions rejoindre la Bulgarie par un vol de la Balkan.

Les avions étaient de vieux Tupolev 134 poussifs, le service déplorable mais "ça volait" et de toute façon nous n’avions pas le choix !

La première partie du voyage se déroule sans problème et après un transit assez bref, nous nous apprêtons à embarquer pour le deuxième vol à destination de Sofia. Nous montons dans le bus qui doit nous conduire à l’appareil, le Tupolev est stationné sur un parking éloigné du terminal. Étrangement, le bus stop un peu en retrait de l’avion et semble attendre quelque chose ou quelqu’un et l’attente commence.

Celle ci se prolonge, les portes du bus ne s’ouvrent toujours pas. Nous commençons à nous impatienter, d’autant qu’on ne nous fourni aucune explication ...

Soudain surgissant du fin fond de l’aéroport un convoi appairait : plusieurs voitures de « politzei » suisse qui encadrent un fourgon blindé de transport de fonds et une grosse limousine. Les véhicules stoppent au pied de la passerelle. Les portes du fourgon s’ouvrent et plusieurs hommes sortent portant de petites valises qui semblent très lourdes, ils font plusieurs voyages pour décharger le fourgon. Tout ceci ressemble furieusement à de l’or. Un transport de fond.

C’est alors que je reconnais plusieurs acteurs de cette scène... et ce sont .... des parents d’élèves !

L’un d’entre eux est un arménien libanais un drôle de type qui avait insisté pour que nous inscrivions ses enfants à l’école, je me souviens qu’il avait toujours sur lui un gros portefeuille bourré de Dollars... L’autre homme est un lybien, père d’une très gentille petite fille dont la mère est tunisienne. Il est médecin, il se murmure qu’il est toubib dans l’un des camps d’entraînement palestinien qui se trouvaient installés à l’époque sur le sol bulgare...

Mais l’histoire n’est pas terminée...

Une fois l’or chargé dans l’avion, les libanais et lybiens embarquent à leur tour, l’escorte policière s’éloigne et nous pouvons, enfin à notre tour monter dans l’appareil.

Tous ces mystérieux passagers sont installés dans la partie avant de l’avion, le secteur de la première classe, les rideaux sont tirés et nous ne voyons rien.

les réacteurs sont mis en marche et nous roulons pour décoller. Bizarrement l’avion s’élève très rapidement, preuve qu’il s’agit d’un appareil récent qui contraste avec les vieux coucous qui peinent d’habitude à prendre de l’altitude !

Après un peu moins de trois heures de vol nous voici à Sofia, l’atterrissage est toujours un peu inquiétant, la ville et l’aéroport sont dans un cuvette, les sommets du Vitocha ne sont pas loin !

A l’arrivée... re belote, l’avion stoppe sur le tarmac loin des bâtiments de la petite aérogare. Cette fois c’est un convoi de l’armée bulgare qui vient se ranger au pied de la passerelle. Des militaires procèdent au déchargement et tout ce petit monde quitte l’aéroport toutes sirènes hurlantes...

L’avion vient enfin se ranger plus près du terminal et nous débarquons sans histoire.

La présence des lybiens et des libanais, l’armée... Tout laisse à penser que nous avions été témoin d’un transfert de fonds entre la Suisse et la Bulgarie.

A cette époque ce pays était une plaque tournante de tous les trafics : arme, stupéfiants... Des camps d’entraînement palestiniens supervisés par des lybiens étaient installés de façon notoire dans le pays...

Alors l’or de Kadhafi servait-il à financer des achats d’armes du bloc de l’est à destination du proche orient ?


C’était un gentil élève, il m’avait apporté cette photo un jour... très fier de "son papa qui en avait plein des comme ça !"

Répondre à cet article

1 visiteurs en ce moment

438

1 visiteurs en ce moment

SPIP | squelette | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
 |