Accueil du site > Côté personnel... > Voyageur immobile et rêveur éveillé...

Voyageur immobile et rêveur éveillé...

lundi 7 janvier 2008, par marc

Les voyages m’emmerdent...

Enfin ces voyages d’abattage à la con : "cette année j’ai fait l’Inde, à Pâques avec ma femme on va se faire le Népal (où le roi est beau car il n’est pas laid)" ...

Les low cost sont une calamité, les salopards en casquette déferlent sur la Grèce antique, s’essoufflent sur le chemin des Incas et font bronzer leur couenne malsaine aux soleil des Maldives

Je déteste voyager : Je suis viscéralement un sédentaire mais une sorte de sédentaire instable... de ceux que l’on appelle les migrants .

Arrivé quelque part, je gratte la terre avec mes griffes, rassemble quelques pierres, tapisse le fond avec de la mousse et je me vautre avec un soupir d’aise dans ma nouvelle tanière.

Après quelques temps, je sors et fais des ronds concentriques autour de celle ci, trois petits tours et puis s’en va. Très vite l’irrépressible envie d’aller me poser ailleurs, de vivre ailleurs de m’installer ailleurs.

"Ah mais moi je voyage pour rencontrer les gens" ! Connard ... Qu’est ce qu’ils peuvent me gonfler ceux qui "voyagent pour rencontrer des gens" ! Mais abruti, tu leur pèles le jonc aux gens ! Aboule ton fric et casse toi... pas besoin de toi les gens ...

Comment tu veux les comprendre les gens sans parler leur langue, en ne partageant que quelques jours, quelques heures de leur vie, de leurs emmerdes, de leur bonheur, de leur quotidien banal...

C’est vachement dur à comprendre les gens, surtout que tu te les projettes avec ton vécu de touriste de mes deux sans imaginer une seule seconde que leur vision du monde et de l’espace temps puisse être radicalement différente de la tienne...

Le pire des gens, ceux qui me hérissent et me font gondoler en même temps, ce sont surtout les imbéciles heureux qui sont nés quelque part.

Remarque, méfi ! dans ceux là il a des méchants , faut pas les faire chier et t’es vite le pinzutu, le gringo, le gadgé. Il te parlent des langues tordues qui se chuintent, se miaulent exprès pour t’emmerder pour pas que tu comprennes ce qu’ils disent et te faire savoir que tu n’es pas du coin !

... les voyages m’emmerdent...

Ou alors les voyages en cargo ...

1 Message

  • Georges Moustaki

    - Je suis un débutant aux tempes qui blanchissent
    - Un beatnick vieillissant patriarche novice
    - Jardinier libertin aux goûts d’aventurier
    - Voyageur immobile et rêveur éveillé

    - Je suis de ces lézards qui naissent fatigués
    - Un optimiste amer un pessimiste gai
    - Un homme d’aujourd’hui à la barbe d’apôtre
    - Je peux être tout ça pourtant je suis un autre

    - Je suis toi je suis moi je suis qui me ressemble
    - Et je ressemble à ceux qui font la route ensemble
    - Pour chercher quelque chose et pour changer la vie
    - Plutôt que de mourir d’un rêve inassouvi

    - Avec eux je m’en vais partout où le vent souffle
    - Partout où c’est la fête et partout où l’on souffre
    - Mais lorsque je m’endors au creux des herbes hautes
    - Je me retrouve seul et je me sens un autre

    - Je suis venu ce soir la guitare à mon cou
    - Partager mes chansons et rêver avec vous
    - Crier d’une voix sourde toutes mes révoltes
    - Et parler de mes peines d’un air désinvolte

    - J’ai laissé au vestiaire un reste de pudeur
    - Pour mieux me découvrir devant les projecteurs
    - Et chanter les amours qui sont un peu les vôtres
    - Qui sont les miennes même si je suis un autre

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

18 visiteurs en ce moment

301

18 visiteurs en ce moment

SPIP | squelette | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
 |