L’équipage

dimanche 25 octobre 2009, par marc

La photo dormait dans un vieil album. Pas besoin de filtre pour lui donner l’aspect d’un vieux tirage argentique... la patine et les imperfections sont d’origine. Dans la salle de bain de notre petit appartement de la calea Serban Voda, rue aujourd’hui disparue du vieux Bucarest, je développais des photos sur un agrandisseur soviétique acheté à l’Unirea, le grand magasin de la ville.

La photo est prise un après midi de 1981, probablement à la fin du printemps, sur le lac d’Erestrau, en périphérie de la ville. C’était le bateau de Dodo, un copain roumain que nous avait présenté Véro qui occupait encore les fonctions de secrétaire au service culturel de l’Ambassade de France avant d’embrasser quelques années plus tard une brillante carrière diplomatique.

Dodo avait construit son yacht en bricolant un vieux Star,, quillard de régate plutôt destiné à tirer des bords entre les trois bouées d’un parcours olympique. En rehaussant le franc bord et le dotant d’une petite cabine il avait réussi à lui donner l’apparence d’un croiseur de haute mer.

Las ... en ce temps là, les bateaux ne naviguaient pas bien loin, les rêves de navigations hauturières, synonymes d’évasion hantaient tous les esprits... Mais voyager n’était qu’une chimère ... on ne quittait pas ainsi le paradis communiste.

Alors le bateau de Dodo faisait des ronds dans l’eau dans ce petit lac entouré de verdure. Seule dominait la silhouette massive de l’immeuble stalinien de Scinteia, le quotidien du parti. dérisoire Cap Horn des marins d’eau douce amère. Pas question de s’aventurer en mer, les plages de la mer Noire où Georges Marchais et les apparatchiks bronzaient l’été étaient interdites à la navigation de plaisance... interdiction qui s’étendait même aux modestes planches à voile tant était grande la paranoïa des sbires du régime qui craignaient les tentatives d’évasion par la mer...

1 Message

  • L’équipage 28 octobre 2009 18:40, par Lenticaire

    Je crois que le fameux agrandisseur existe encore : il serait enfoui au fond d’un grenier à la villa "Les grillons" à Morières... C’est émouvant de faire revivre et de revivre ces souvenirs de jeunesse

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

18 visiteurs en ce moment

234

18 visiteurs en ce moment

SPIP | squelette | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
 |