La maison

Port d’attache...

lundi 10 avril 2006, par marc

Accrochée au flancs de la vieille montagne elle domine la vallée.

Voie de passage...

Le fleuve à peine dompté par des enrochements coule impétueux vers la méditerranée, deux jours de navigation, voie d’eau des anciens nautes romains et gaulois qu’empruntent désormais les bateaux qui rejoignent le soleil.

Dans l’air tremblotant de l’été, du balcon on distingue les Alpes, les portes de cet orient lointain que nous avons si souvent rejoint.

Les jours où tout est calme, le Madinet le vent de la vallée nous remonte les grondements des trains qui circulent au pied de la colline

Voie de passage...

Au loin, on distingue le ruban de l’autoroute avec son flot de camions et de voitures qui vont du nord au sud et du sud au nord dans une noria incessante.

Construite en pierre, pas un mur d’équerre, je contemple avec respect les gros moellons que les anciens ont hissé à la hauteur d’un troisième étage.

Ancré sur ce rocher si dur qu’il émousse les lames d’acier des marteaux piqueurs, la maison semble inamovible.

C’est bien là tout ce qu’il nous fallait un point, d’ancrage au milieu de nos incessants voyages.

Répondre à cet article

18 visiteurs en ce moment

431

18 visiteurs en ce moment

SPIP | squelette | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
 |