Accueil du site > Le blog du kayak pliant > Premières navigations Atlantiques.

Premières navigations Atlantiques.

dimanche 17 octobre 2004

Premières navigations autour de La Rochellz - L’increvable découvre l’océan.

>

Dans le Fier d’Ars à Ré :

Dans la partie occidentale d l’île de Ré, juste après l’isthme étroit que submergent parfois les grandes marées d’équinoxe, Ars en Ré est situé à proximité des marais salants du Fier d’Ars. Ses ruelles, bordées de petites maisons blanches à volets verts, sont si étroites qu’il a fallu jadis entailler certains murs d’angle pour permettre la circulation des attelages. Son port était autrefois fréquenté par des navires venus des Pays-Bas et de Scandinavie pour s’approvisionner en sel. L’église St Etienne du village, qui présente un très beau portail roman à demi enterré, dresse dans le ciel la flèche aiguë de son clocher peint en blanc et noir pour servir d’amer, c’est-à-dire de point de repère fixe et visible pour la navigation. Cet édifice est constitué de deux bâtiments datant des XIIe et XVe siècle.

Navigations à partir de Lauzières et du port du Plomb au nord de la Rochelle

Le port du Plomb, à L’Houmeau, marée basse. Jadis, bien avant que le pont n’existe, les liaisons entre l’île de Ré et le continent s’effectuaient via ce port. En 1775, le port du Plomb est devenu complètement envasé, et la liaison s’effectuait à partir de la pointe de la Repentie, pour 3 sols l’aller simple. L’accès à la Repentie était difficile à cause des galets et de la vase, le débarquement ou l’embarquement se faisait à dos d’homme, dans l’eau parfois.

La Pallice... tout à côté de la maison.

Si de nos jours, la richesse de La Rochelle ne provient plus de l’exploitation des hommes du Sud, elle provient toujours des mêmes latitudes et en tout cas de la mer. Qui sait que le port de commerce de la Rochelle-la Pallice est le premier port en Europe pour les importations de bois tropicaux, premier en France pour les importations de pâte à papier, deuxième en France pour les exportations de céréales ? Qui sait que régulièrement débarquent ici des navires lituaniens chargés de bois scandinaves ? Que se chargent sur les quais de la Pallice des céréales et des engrais en partance pour le Maghreb ? Que de la pâte à papier remplit des containers à destination de l’Italie ? Que des hydrocarbures arrivent du Moyen Orient et du bois de l’Afrique de l’Ouest et du Brésil ?

La Pallice c’est aussi un patrimoine militaire relativement récent. Les Américains y installent une base en 1917 mais c’est surtout avec la Seconde Guerre mondiale que le port devient stratégique. Les Allemands font de la Pallice une base sous-marine, point fort du mur de l’Atlantique. Au point que la Rochelle n’est libérée que le 8 mai 1945, jour de la capitulation nazie. Aujourd’hui, la base sous-marine, propriété de la Marine nationale, est toujours en place, mais la masse de béton armé située au fond du bassin à flot a perdu sa fonction belliqueuse. La Pallice livre désormais une nouvelle guerre plus insidieuse, une guerre économique avec les autres ports mondiaux. Si beaucoup de chantiers navals ont fermé leurs portes, si les activités de La Rochelle-La Pallice et de Chef-de-Baie, le nouveau port de pêche, sont relativement faibles dans une perspective mondiale, il est un domaine économique très attractif et lucratif : le tourisme.

voir aussi le site : Dates marquantes et anectodes du Port de La Rochelle-Pallice

La cale de la Repentie, l’endroit est désert, jadis on y embarquait pour l’île de Ré, maintenant le pont que l’on aperçoit en arrière plan permet de gagner l’île sans se mouiller les pieds...

Répondre à cet article

18 visiteurs en ce moment

2541

18 visiteurs en ce moment

SPIP | squelette | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
 |